Villes et Transition Energétique

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, j’ai voulu vous injecter une dose d’optimisme, en abordant deux thèmes étroitement liés : l’innovation et l’énergie. 

 L’innovation à l’échelle des villes


Comme on l’a vu avec la COP21, un accord international entre les pays est indispensable pour s’adapter au changement climatique. Mais la transition a également lieu à une échelle plus réduite : celle des villes.

C40 Cities est un réseau de plus de 80 mégapoles engagées dans la lutte contre le changement climatique. Ces dernières contribuent efficacement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), et à l’effort d’anticipation des risques climatiques. Leur objectif est de limiter l’élévation de la température à 1,5°C, et le réseau C40 Cities leur permet de s’entraider en créant une plateforme d’échange de connaissances.

Parallèlement, le Compact of Mayors est une organisation comprenant 400 villes ayant pris des engagements pour réduire leurs émissions de GES. La carte ci-dessous montre leur potentiel de réduction d’émissions de GES en 2030 en MtCO2e.

cities
Source : http://www.c40.org/blog_posts/compact-partners-announce-aggregate-emissions-impact-at-climate-summit-for-local-leaders

Chaque ville innove à sa manière. Paris a décidé de promouvoir la créativité, avec Réinventer Paris, un appel à projets urbains innovants, “première mondiale pour imaginer et construire autrement la ville de demain”.

Sur les 358 projets soumis, on trouve de tout : aquaponie, habitat participatif, co-construction, nudge, réemploi de matériaux, béton nettoyant, dépolluant, végétal ou photovoltaïque, biofaçades, briques de papier, dalles actives, fermes urbaines, espaces de co-fooding, co-working ou co-living, incubateurs, tiers lieu, home office, campings urbains…

Les lauréats pourront louer ou acheter les terrains, (répartis sur 23 sites), pour y conduire leurs projets.

emblematique_ter_01_8f395
“La ville multi-strate” à Ternes-Villiers (17ème)

Mais les grandes villes ne sont pas les seules à innover, bien au contraire ! Loos-en-Gohelle est, depuis une quinzaine d’années, ville pilote du développement durable. Les élus souhaitent réorienter le modèle de développement actuel, en “tirant des leçons du passé”.

Ils travaillent avec la population dans un dispositif de participation habitante. De nombreuses initiatives ont été testées comme l’écoconstruction, la gestion différenciée des espaces verts, ou encore l’écomobilité avec la ceinture verteCette ville “laboratoire” produit des résultats qui peuvent inspirer d’autres villes et créer des écosystèmes locaux !

Loos
Quartiers Ouest de Loos-en-Gohelle

Trémargat en Bretagne a pris des initiatives similaires en promouvant l’écologie, l’entraide et la décroissance, à travers des initiatives comme un bar et une épicerie associative, ou encore en choisissant Enercoop comme fournisseur d’électricité.


Energies renouvelables


Justement, pourquoi choisir un fournisseur d’électricité 100% renouvelable comme Enercoop ?

Premièrement, 75% de l’électricité produite en France provient du nucléaire. Nous dépendons donc grandement de pays comme le Niger et la Russie pour l’approvisionnement en uranium, ce qui nous met dans une situation plutôt délicate. Sans parler des conditions de travail exécrables et de la dégradation de l’environnement…

Deuxièmement, en ce qui concerne l’éolien, nous possédons un potentiel plus important que nos voisins les Allemands. En effet, la France dispose d’un territoire plus vaste et d’une meilleure répartition des zones ventées. Si la France atteignait une densité éolienne terrestre comparable à celle de l’Allemagne, elle disposerait d’un parc de 60GW (contre 10,3 GW aujourd’hui), ce qui permettrait de produire environ 32% de la demande actuelle en électricité (contre 4,4% aujourd’hui) !

Finalement, l’énergie hydraulique est utilisée par EDF comme énergie de pointe. C’est-à-dire qu’il ne s’en servent qu’aux heures de pointes, lorsque les énergies dites “conventionnelles” ne suffisent pas à répondre à la demande. Ne devrait-elle pas être utilisée en priorité ?

Enercoop s’approvisionne au près de producteurs d’électricité renouvelable, puis l’injecte sur le réseau de distribution. Le fournisseur s’engage à fournir au moins autant d’électricité “verte” que ses clients en consomment. Cette vidéo explique clairement le fonctionnement et la stratégie d’Enercoop.

Enercoop.JPG
Carte des producteurs d’électricité pour Enercoop

Pour l’instant Enercoop est plus cher que la plus part des fournisseurs d’électricité, mais l’entreprise adopte une vision sur le long terme. Contrairement aux sources d’énergie conventionnelles, il est probable que le coût des énergies renouvelables diminue dans les années à venir.

Pour info, il existe plusieurs autres fournisseurs d’électricité 100% renouvelables comme, par exemple, Planète Oui.

renouvelables

En parlant d’énergie verte, le Portugal n’a fonctionné qu’aux renouvelables pendant 4 jours ! Entre le 7 et le 11 mai 2016, (pendant 107 heures), le pays s’est passé des énergies fossiles pour sa consommation d’électricité.

L’Allemagne a également réalisé quelques prouesses en terme de production d’électricité. Le 8 mai par exemple, le pays a produit tellement d’énergie à l’aide des renouvelables, que les consommateurs ont été payés pour la dépenser !

Et en juillet 2015, le Danemark avait produit 140% de ses besoins en électricité grâce à l’éolien uniquement !

Hors Europe, le Costa Rica a établit un record exceptionnel en août 2016 !

Pour mieux comprendre ces phénomènes, cet article montre la progression des énergies renouvelables dans le monde à l’aide de 8 graphiques.


Quand on n’a pas d’électricité…


Malheureusement, en 2012, 15% de la population mondiale n’avait toujours pas accès à l’électricité…

Tristan Kochoyan a décidé d’agir en lançant Power:On, une association qui apporte l’électricité aux villages les plus pauvres du Bénin, l’un des pays les moins avancés selon la classification de l’ONU. L’objectif est d’utiliser l’énergie solaire pour pouvoir produire de l’électricité 24h/24.

D’autres misent sur l’énergie mécanique humaine pour éclairer la planète. C’est l’approche adoptée par Manoj Bharvaga, milliardaire et philanthrope indien, créateur du vélo Free Electric. Le principe est simple : 1 heure de vélo permet de fournir assez d’énergie à une maison pour 24 heures, ce qui est révolutionnaire par rapport à un vélo générateur standard ! Et tout ça à moins de 100€ l’unité 🙂

free-electric-bike-1
Manoj Bharvaga sur le “Free Electric

Produire une énergie renouvelable est une étape clé de la transition énergétique. Mais l’enjeu est aussi de réduire de manière conséquente notre consommation, par la sobriété et l’efficacité énergétique.

C’est dans cet esprit que Grameen Intel Social Business a créé l’Eco cooler, un climatiseur qui fonctionne sans électricité. Il a été créé pour le Bangladesh, un pays qui souffre de grandes chaleurs (jusqu’à 45°C), et où la plupart des maisons sont en tôle.

L’Eco cooler permet de diminuer la température d’une pièce de 5°C en quelques minutes, en utilisant un système simple de différence de pression. Le matériel nécessaire : une planche en bois et quelques bouteilles en plastique.

eco cooler

J’espère avoir apporté un peu d’optimisme à votre journée 🙂 N’hésitez pas à commenter et/ou partager cet article !

“Everything requires energy. Energy is the great equalizer.” – Manoj Bharvaga

Advertisements

2 Comments Add yours

  1. Céline says:

    Et voilà je l’ai lu jusqu’au bout 🙂 je regrette pas le concept de l’Eco cooler, j’adore 😀
    Merci pour toutes ces infos 😉

    Like

    1. Merci Céline pour ton commentaire, je suis contente que l’article t’ai plu 🙂

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s