Episode 3 : Hygiène-Beauté

Bonjour à tous ! Après une petite pause, voici le troisième épisode de la série : “Comment consommer mieux/moins au quotidien”.

Aujourd’hui, nous allons voir comment rester propre et s’occuper de soi, tout en réduisant son impact sur l’environnement et sa santé 🙂


Pourquoi changer de produits ?


Nous les utilisons tous les jours ou presque : shampooing, savon, crème hydratante, dentifrice, déodorant, maquillage… Et pourtant, ils sont souvent dangereux pour notre santé !

Avez-vous déjà entendu parler de Perturbateurs Endocriniens (PE) ? D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, ce sont “des substances chimiques qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire des effets néfastes sur l’organisme d’un individu ou sur ses descendants”. Eh bien, croyez-le ou non, c’est dans les produits Hygiène-Beauté que l’on en retrouve le plus ! Vous avez peut-être déjà entendu parlé de certains d’entre eux comme les Parabènes ou le Cyclopentasiloxane par exemple.

Le site web de “Génération Cobayes” est une mine d’informations précieuse sur ce sujet. Il met aussi en garde contre les nanoparticules (dans les crèmes solaires), les phtalates et d’autres molécules nocives pour la santé.

PE
Les produits où l’on retrouve le plus de perturbateurs endocriniens

On l’entend souvent, les produits d’hygiène-beauté ont des impacts négatifs sur l’environnement. Par exemple, les produits de maquillage peuvent contenir des microbilles de plastique qui se retrouvent dans l’estomac de 99% des oiseaux marins. Pas top… Les dérivés du pétrole et les silicones sont également peu biodégradables et très nocifs pour l’environnement.

Finalement, les produits cosmétiques peuvent contenir des ingrédients d’origine animale. Il se peut aussi qu’ils aient été testés sur des animaux, ce qui va à l’encontre des principes de certaines personnes. 

Autant de raisons pour changer le contenu des placards de sa salle de bain.


Les marques 100% naturel


L’une des solutions est d’acheter des produits 100% naturels, de préférence bio (en faisant quand même attention à ce qui est écrit sur l’étiquette). Plusieurs marques proposent de larges choix de produits adaptés à tous types de peau. En voici quelques-unes :

Weleda                           Melvita                        Laino                       La Licorne

                Oolution                     Cattier                     Caudalie                    UV-Bio

Sanoflore                Slow cosmétique                   Amrita organics                          UNE

Voici également une liste de marques non testées sur les animaux et vegan.

Certains produits sont disponibles en pharmacie, en magasins spécialisés ou dans certains magasins bio. Vous pouvez aussi commander directement sur les sites internet de certaines marques.

Si vous connaissez et appréciez le format “box”, les offres de Nuoo et Au ras des Pâquerettes sont faites pour vous ! Le principe est simple : il s’agit d’un abonnement sur plusieurs mois, qui vous permet de recevoir régulièrement des produits naturels au format miniature. A chaque fois c’est un peu la surprise, et ça permet de se faire son avis sur différentes marques. Un abonnement ou une box à l’unité peut être aussi une bonne idée de cadeau 😉

Nuoo
Source : nuoobox.com

Le plus important est d’éviter certains ingrédients néfastes comme l’aluminium (déodorants), le fluoride (dentifrice), le silicone ou encore les sulfates (shampooing). Le site Bioacadémie propose une liste de certains ingrédients à éviter. On peut également choisir de se fier aux labels que l’on peut trouver sur certains produits. En voici quelques uns :

Labels_cosmetiques
Source : http://www.slow-cosmetique.org/#!labels-cosmetiques-bio/c1vrj

DIY


Les produits 100% naturels peuvent parfois être chers et nous n’avons pas tous un budget cosmétiques extensible. Une fois de plus, le DIY (Do it yourself*) peut être la solution !

Le matériel

Pour fabriquer ses cosmétiques, on peut acheter des ustensiles spécifiques ou utiliser tout simplement du matériel de cuisine : cuillère, bol, verre, coupelle, casserole, petit fouet, entonnoir, passoire, filtre à café, papier absorbant…. Pour des raisons d’hygiène, il est conseillé d’utiliser des ustensiles et récipients en inox, verre, porcelaine ou silicone, mais pour des préparations à usages immédiat, des matériaux naturels (buis, olivier, bambou) peuvent convenir. Pour la conservation, on peut trouver des flacons de toutes le tailles en magasin spécialisés ou sur internet.

materiel

Hygiène de base

Voici quelques conseils d’hygiène à respecter lors de la préparation :

  • Se laver les mains et les ongles
  • Vérifier la fraîcheur et /ou la date de conservation des ingrédients
  • Bien laver et essuyer (avec un torchon propre) les ustensiles et récipients utilisés
  • Travailler dans un environnement sain
  • Indiquer la date de fabrication sur les flacons de produits qui se gardent

Attention : pour les crèmes, baumes et laits, les règles d’hygiènes sont plus strictes : se laver les mains avec un savon antiseptique, passer une solution désinfectante sur le plan de travail, stériliser le matériel et les contenants (passer de l’alcool ou faire bouillir), et refermer les flacons dès que la préparation et prête.

Les ingrédients de base

Ils se divisent en 3 catégories : les huiles végétales, les huiles essentielles et les ingrédients cosmétiques. Bien sûre, les ingrédients varient fortement en fonction des recettes. Mais si vous voulez vous constituer un petit stock, voici la base de la base :

  • 5 huiles végétales : tournesol, amande douce, jojoba, noix de coco et rosier muscat
  • 5 huiles essentielles : lavande vraie, petit-grain bigaradier, ciste ladanifère, tea tree et romarin à cinéole
  • 6 ingrédients cosmétiques : gel d’aloès en tube, argile blanche ou verte, savon de Marseille liquide, eau de rose, cire d’abeille et glycérine

huiles-essentielles

En fonction de ses vertus, chaque ingrédient peut mieux correspondre à un type de peau qu’à un autre, et c’est là-dessus que l’on joue.

Vous pouvez trouver ces produits dans des magasins bio, herboristeries, pharmacies/parapharmacies, spécialistes de la cosmétique maison, magasins exotiques…

NB : Il est toujours préférable de privilégier des ingrédients biologiques.

Où trouver tout ça

Voici un petit carnet d’adresse pour se fournir en ingrédients et en matériel :

Aroma-Zone                  Bilby and co             Le jardin des nielles

De Saint-Hilaire                     Plante infuse              Au cœur des rac

    La Drôme provençale                  Solaüre                  Natur’Aloé                  Codina 

Pour écrire cet article je me suis basée sur le livre Je fabrique mes cosmétiques ! de Sylvie Hampikian et Frédérique Chartrand. Il est très bien fait et propose une multitude de recettes !

*Do it yourself : A faire soi-même

L’impact écologique et psychologique de la cosmétique actuelle est très lourd pour la planète, pour notre portefeuille et pour notre état d’esprit. Face à ce constat, certains se disent qu’une autre cosmétique est possible.» Julien Kaibeck, Fondateur de la Slow Cosmétique

Advertisements

One Comment Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s